Deportivo - Nouvel album

Publié le par La Gone

    Quand « Parmi eux », leur galette précédente était parvenu jusqu'à ma platine, j’avoue avoir été, avant toue écoute, plutôt sur la défensive.

Que voulez vous, quand vous avez attaqué votre adolescence a coup de riffs de Noir Désir, de détonants mélanges à la sauce Mano Negra et bien d’autres, j’avais du mal a entendre autre chose que de pales succédanés sans saveur dans ce soit disant « renouveau du rock français » dont on nous rabâche les oreilles. Question de goût ou de génération, allez savoir ….


    Sauf qu’a l’écoute de cette fameuse galette mes préjugés furent vite balayés.

La triplette au nom d’équipe de foot, a tout compris au rock :  morceaux courts mais balançant la puissance au maximum, sans fioritures ni retouches, refrains allumeurs et riffs tonitruants. Juste de la rage qui à l’écoute vous donne une sacré envie de pogotter. Fin de la soupe tiédasse version Luke et de chansons pré calibrées aux tendances pseudo-rebelle.
Le tout agrémenté de morceaux acoustiques ou plus mélancoliques à chanter en chœur en concert.

Purée que c’est bon !!!!!!!


    A peine fini d’écouter cet premier album que j’attendais le suivant !!! Il faut dire que « parmi eux »  est un poil court (27 minutes seulement dudieu !!!), et vous laisse dans les tripes comme un arrière-goût d’encore ! encore ! encore !!

    Et puis, moi qui ne supporte pourtant pas les pseudos concepts du style « cap du 2eme album » (dangereux il va sans dire) j’avais envie de connaître comment aller évoluer ces petits gars des Yvelines. Je voulais savoir comment ils allaient dépasser ce côté parfois un peu adolescent des textes (bien que totalement assumés en concert et je l’avoue sans honte, cela fait aussi totalement parti du pur plaisir qu’on a à les entendre. Je voulais les voir devenir ce que je pressentais chez eux : un groupe qui s’inscrit dans la durée du rock, qui marque une génération (même si ce n’est pas la mienne), tout sauf de l’anecdotique.


    Et donc ?

Décevant loin de là : leur nouvel album est pile dans le prolongement du précédant.
Sans doute un peu en deçà de mes attentes (qui était sans doute plus fantasmées que réalistes). Et encore … L’album, dans les textes, est peut être moins englués dans la fuite en avant et la frustration que le précédent, et plus totalement dans le plaisir. Ce qui fait qu’au final j’ai plutôt contenté dans mes désirs /fantasmes d’évolution.

Et surtout, encore une fois, je me retrouve complètement  accro à la puissance pure rock’n roll des Deport’.
Même son d’enragés, mélange de chaos et de plages qui font un instant retomber la tension. Totalement jouissif.
Le tout laissant présager de l’énergie a venir en concert. J’ai hâte d’être pour ma part à La cigale en décembre !!!


Publié dans Oreille

Commenter cet article

Chuipala 22/11/2007 19:36

Et ben moi connaissais pas ! Merci pour ton com.